Si vous ne visualisez pas correctement cet email, cliquez ici.
Revue de presse économique Hauts-de-France
CCI HAUTS-DE-FRANCE
 
lundi 25 novembre 2019
 
 
 
 
Economie générale
 
Emploi / Ressources Humaines
"Les moissons de l’emploi" aident à retrouver le chemin de l’entreprise
Territoire de Lens
Inspirée d’une opération menée à Auxerre, le PLIE de Lens-Liévin (Plan local pour l’insertion et l’emploi) a expérimenté, jeudi, les "moissons de l’emploi". Concrètement, une quinzaine de demandeurs d’emploi de Bully-les-Mines et de Mazingarbe ont démarché physiquement des entreprises pour y récolter des offres d’emploi. Retour sur cette opération.
VOIX DU NORD (LA) Ed Béthune - MEZINE Djamel - 23/11/19
 
 
Finances / Fiscalité
Investissement dans les PME : les ratés de la réforme de l'ISF
En 2017, l'avantage fiscal du dispositif "Madelin" était passé de 18% à 25% afin de compenser la fin de l'ISF-PME. Deux ans plus tard, cette augmentation n'est toujours pas entré en vigueur, car Bruxelles n'a pas donné son feu vert. Or cette incertitude a provoqué une chute des levées de fonds pour les PME (de 502 M€ à 355 M€ entre 2017 et 2018). C'est ce qui ressort du rapport publié par le sénateur Albéric de Montgolfier. De ce fait, le Parlement continue de voter sa prorogation dans l'espoir d'une réponse rapide de la Commission européenne.
ECHOS (LES) - FEUERSTEIN Ingrid - 25/11/19
 
 
Gestion de l'entreprise
Entrepreneuriat
La transmission de la société JP Pecqueur montrée en exemple
Territoire de Béthune
Afin de promouvoir la transmission d’entreprise, la chambre des métiers et de l’artisanat des Hauts-de-France a souhaité mettre en avant l’exemple de la société JP Pecqueur. Jean-Pierre Pecqueur a en effet créé, à Béthune, son entreprise de bâtiments et construction en 1987, et en 2018, avant de prendre sa retraite, il a cédé son entreprise à Nicolas Sion. Durant plus de six mois, ce dernier a pu s’appuyer, et s’appuie encore de temps à temps, sur l’expérience de Jean-Pierre Pecqueur. Sur le Béthunois, la création d’entreprise artisanale, au 1er janvier 2019, représente près de 500 immatriculations mais seulement 4% sont des reprises d’entreprise. La reprise d’une entreprise artisanale est plus lourde, en termes de financement, mais offre de 95 à 100% de probabilités de réussite selon les métiers, contre 60% pour une création.
VOIX DU NORD (LA) Ed Béthune - CIERNIAK David - 25/11/19
 
 
Le patron du Coq sportif devant 180 chefs d’entreprise pour le Hainaut Business club
Territoire de Valenciennes
Créé en 2013 par Olivier Talbert, le Hainaut Business Club est un réseau de dirigeants et de décideurs. Chaque mois, les membres se réunissent autour d’un déjeuner-débat et d’invités choisis pour échanger, nouer des contacts et envisager de nouvelles collaborations. Vendredi, à la cité des congrès de Valenciennes, Marc-Henri Beausire, président du conseil d’administration au sein de l’entreprise Le Coq Sportif, était l’invité. Devant 180 chefs d’entreprise, il a rappelé son parcours et le développement de la société Le Cop sportif (entreprise du patrimoine national).
VOIX DU NORD (LA) Ed Valenciennes - 25/11/19
 
 
Aménagement du territoire/ Urbanisme
Seine-Nord se trouve de nouveaux financeurs
La Métropole européenne de Lille (MEL) s'engage à son tour dans le financement du canal Seine-Nord. Tout comme les communautés urbaines d'Arras et de Dunkerque, Valenciennes Métropole et l'Agglomération de la région de Compiègne. Cinq collectivités à avoir répondu à l'appel de la Région sur un besoin de financement de 60 M€ au total. Combien chacun ? Cela reste à préciser. La MEL ne verra pas passer le canal "mais nous ne pouvions pas rester en dehors de cette union sacrée", insiste Damien Castelain, président de la MEL, qui met en avant le bénéfice écologique pour la métropole à voir 1 000 à 2 000 camions en moins chaque jour sur l'A1. Les engagements des cinq doivent encore être formalisés par leurs assemblées sous forme de délibérations.
VOIX DU NORD (LA) - DECOTTE Laurent - 24/11/19
 
 
 
 
 
Secteurs d'activité
 
Agriculture
Pêche / Aquaculture
Les élus paieront pour les coques
Territoire d'Abbeville
La communauté de communes Ponthieu-Marquenterre va participer à hauteur de 3 000 € au financement de l’étude de faisabilité d’un atelier de purification des coques sur les terrains jouxtant le centre conchylicole du Crotoy. Cette étude, réalisée actuellement par le bureau d'étude Haliocéan, a été initiée par les onze pêcheurs à pieds professionnels de l'Association des pêcheurs à pied des Hauts-de-France. Au total, le coût de l’étude est de 15 000 €, financés par la Région à hauteur de 7 500 €, soit 50 %, et par l’association pour 4 500 €, soit 30 %.
COURRIER PICARD (LE) - CAILLY Claude - 25/11/19
 
 
Industrie
Agroalimentaire
Motte-Cordonnier sort une nouvelle bière et prépare déjà de nouveaux projets
Territoire d'Armentières
C'est vendredi matin que la dernière née de Motte-Cordonnier s'est dévoilée sur le marché d'Armentières. Une "bière de famille" éphémère... une bière ambrée, un peu plus forte que la René, lancée il y a 8 mois, 7°, avec un petit arrière-goût de caramel auquel on a ajouté quelques grains de poivre de sishuan. On pourra la trouver dans l'un des 100 points de vente qui commercialise la René (pas de supermarché). Après la René et la Bière de famille, le collectif familial Motte-Cordonnier entend bien poursuivre l'aventure et multiplie les projets. Une gamme de produits qui devrait s'agrandir avec une bière un peu plus forte dès le premier semestre 2020 et, un peu plus tard, avec une bière un peu plus féminine. Le conditionnement en fûts est aussi envisagé afin de répondre à la demande des cafetiers. Le retour d'une activité brasserie sur le site historique de la Cité de la Toile est également en bonne voie.
VOIX DU NORD (LA) Ed Armentieres - PIAZZETA Florence - 24/11/19
 
 
La sucrerie Tereos a ouvert ses portes à ceux qui la font vivre
Territoire de Béthune
Samedi, la sucrerie distillerie Tereos de Lillers avait invité ses salariés (153 permanents et 70 saisonniers pendant la campagne, soit 183 équivalents temps plein), ses associés coopérateurs (2 200 planteurs de betteraves) et leurs familles pour une visite guidée de l’entreprise. La sucrerie distillerie transforme chaque année 2 millions de tonnes de betteraves, soit 10 tonnes par minute. Olivier Leducq, directeur sucre Europe, a détaillé les sommes consacrées à Lillers. En 2016, 600 000 € ont financé l’aménagement d’un stockage de betteraves de longue durée. En 2019, 1,5 M€ ont été investis dans le circuit de diffusion (le processus de transformation), afin de réaliser des économies d’énergie, améliorer le rendement de la distillerie et réduire les pertes de sucre. Enfin, il y a eu aussi le remplacement de la chaudière au charbon par deux chaudières haute pression au gaz naturel, un investissement de 20 M€.
VOIX DU NORD (LA) Ed Béthune - MULLER Ruben - 24/11/19
 
 
Aéronautique / Naval
Les premiers bateaux Wettoncraft livrés l'an prochain
Territoire de Lille
Cet été, dans le sud de la France, Eric Divry et les équipes de Wettoncraft (6 salariés) ont organisé leur "Wettontour" dans des ports de plaisance. Un périple pour présenter le bateau sur lequel la jeune entreprise de Tourcoing travaille depuis pile cinq ans et dont les cinq premiers exemplaires seront livrés aux clients début 2020. Il s'agit d'un bateau pneumatique amphibie qui a déjà un avenir bien tracé. Si Wettoncraft a voulu prendre un peu plus de temps pour ses premiers clients, la cadence de l'assemblage devrait s'accélérer pour 2021 et 2022. Ce Wetton 56 devrait être complété par un autre modèle, plus grand et plus large. Et l'entreprise tourquennoise vise non seulement le marché français, mais aussi européen et mondial.
VOIX DU NORD (LA) Ed Tourcoing - GROSCLAUDE Marc - 23/11/19
 
 
Wauquiez, rare représentant de l'industrie nautique en région
Dans une région bordée par la mer, l'industrie nautique n'est pourtant pas très fortement représentée. Parmi les entreprises du secteur présentes dans la région, on peut en citer une dizaine, dont Wauquiez, qui produit à Neuville-en-Ferrain des voiliers de luxe, entre 7 et 10 par an. Bien moins qu'avant la crise. En 2008, le marché est tombé à 25 % de ce qu'il était avant. Une très grosse tempête pour la société qui alors employait 150 personnes. Elle en fait travailler le tiers aujourd'hui pour répondre à une demande qui a redressé timidement la barre. Pour Michel Duprez, patron de Bleu Marine Dunkerque, vendeur de bateaux et de matériel pour la plaisance, le problème vient d'une clientèle vieillissante et d'un vivier qui ne se renouvelle pas (par manque de pourvoir d'achat).
VOIX DU NORD (LA) - GROSCLAUDE Marc - 25/11/19
 
 
Equipement électrique / Electronique
Pourquoi la SBE, ancien fleuron économique, est-elle en plein déclin ?
Territoire de Boulogne-sur-Mer
Implantée depuis trente-deux ans à Saint-Léonard, la Société Boulonnaise d'Electronique (SBE) est spécialisée dans la réparation de téléphones portables et de petit électroménager (machines à café, aspirateurs, téléviseurs...). Alors qu'en 2014 l'entreprise était le premier employeur privé du Boulonnais, aujourd'hui ses effectifs et son activité dégringolent. Selon les représentants syndicaux, le chiffre d'affaires serait passé de plus de 100 M€ à environ 58 M€, l'activité aurait baissé de 70% et les effectifs seraient tombés de 830 salariés en 2014 à 440. Le vieillissement du matériel, le manque d'investissement, le loyer trop cher ... seraient les raisons de cette perte de compétitivité, selon les syndicats.
VOIX DU NORD (LA) Ed Boulogne - DELAGE Sylvain - 24/11/19
 
 
Jeumont Electric se tourne vers l’avenir avec une industrie 4.0, des emplois à la clé
Territoire d'Avesnes-sur-Helpe
La société Jeumont Electric va mener un projet de développement qui lui permettra de passer à une industrie 4.0 dans les prochaines années. Le montant total des investissements prévus s’élève à 2,5M€. Il y aura ainsi l’aménagement d’un quai de chargement en bord de Sambre, l’installation d’une ligne de production automatisée à 60% (pour alléger la pénibilité de certaines tâches et pour pouvoir produire le double de machines, actuellement 100 machines produites par an), et la mise en place du e-learning, avec la création d’une sorte de bibliothèque virtuelle des connaissances. La société devrait aussi créer 30 emplois.
VOIX DU NORD (LA) Ed Maubeuge - BONVOISIN Alice - 24/11/19
 
 
Papier / Carton
La Couronne placée en redressement judiciaire
Territoire de Saint-Quentin
Le fabricant d'enveloppes La Couronne à Gauchy, devenue la Société industrielle et commerciale de Gauchy (SICG) depuis février 2018, a été placée le 28 octobre en redressement judiciaire, avec une cessation des paiements fixée au 15 octobre. La date limite de dépôt des offres de reprise as été fixée au 28 novembre. Le site emploie 64 salariés.
COURRIER PICARD (LE) - BEUSCART Grégory - 23/11/19
 
 
Energie
La biométhanisation pour transformer des coproduits et des déchets en énergie
Territoire de Dunkerque
Spécialisée dans le raffinage d’huiles végétales et de corps gras d’animaux, productrice de biocarburants, l’entreprise Charles Daudruy Vancauwenberghe et Fils projet d'implanter une unité de biométhanisation sur son site de Petite-Synthe. L'objectif est de produire du biogaz (30 000 tonnes de digestat) en traitant ses déchets et coproduits, voire de trouver un débouché à la glycérine générée par la production de biocarburants. Pour ce projet, dont l'investissement s'élève à 9 M€, l'entreprise s'associera à Agriopale à Cucq qui pourra également lui fournir des produits riches en azote. Le début des travaux est programmé pour l'été 2020.
VOIX DU NORD (LA) Ed Dunkerque - MEULEMEESTER (De) Giulia - 23/11/19
 
 
Commerce/Distribution
Commerce de gros
Victoria Yachting adoucit les nuits à bord
Territoire de Lille
Il y a 3 ans, Loïc Derville, ingénieur, a repris Victoria Yachting (7 salariés). L'entreprise, créée il y a 27 ans à Croix, a fait sa notoriété sur la fabrication de matelas adaptés aux formes très spéciales des cabines de yachts et de grands voiliers. Et quitte à avoir des couchettes confortables, les propriétaires de bateaux confient à la société la réalisation de linge de lit mais aussi de linge de toilette sur mesure, personnalisé. Elle est la seule entreprise en France à faire ça. Si la société réalise 80 % de son chiffre d'affaires en France, elle est désormais commercialement présente en Allemagne mais aussi en Espagne, au plus près des ports d'attache des bateaux de prestige en Méditerranée.
VOIX DU NORD (LA) - GROSCLAUDE Marc - 25/11/19
 
 
Commerce de détail
Un entrepôt exploité par la boucherie Huchin détruit par les flammes
Territoire de Calais
Dans la nuit du jeudi 21 novembre, un incendie s'est déclaré à Coulogne dans un entrepôt exploité par LJ Potter, qui s'occupe de la découpe de la viande, et la Boucherie Huchin Prince, chargée de la vendre. L'incendie a détruit la totalité des camionnettes qui se rendent dans les marchés et une trentaine de tonnes de viande est impropre à la consommation. Sans véhicules pour se déplacer, ni chambre froide pour stocker la marchandise, les 70 salariés (dont une quarantaine pour la découpe de la viande et le reste pour la vente) de l'entreprise sont au chômage forcé.
VOIX DU NORD (LA) Ed Calais - BOUSSEMART Adrien - 23/11/19
 
 
E-commerce
Avec Le Panier de Louise, les artisans et producteurs locaux ont leur site Internet
Territoire de Dunkerque
Une quinzaine d’artisans et de producteurs labellisés du Dunkerquois se sont rassemblés pour créer un site de vente en ligne de leurs produits. C'est Alexandre Briche, artisan boucher à Malo, qui a initié ce projet. Il a fait appel à la société FDLV, spécialisée dans la consultance en informatique et dirigée par Frédéric Dezitter, pour ce site, baptisé "Le Panier de Louis", et qui sera lancé le 1er décembre.
VOIX DU NORD (LA) Ed Dunkerque - DUFOURG Olivier - 24/11/19
 
 
BTP
Bâtiment
À 35 ans, Loïc Bridenne a créé son entreprise de maçonnerie
Territoire de Montreuil-sur-Mer
A la tête de la société de maçonnerie BCM des 7 Vallées à Vieil-Hesdin, Loïc Bridenne a embauché 3 salariés pour démarrer son activité en septembre. Dès l'an prochain, il espère ouvrir une deuxième structure et faire évoluer l'effectif.
VOIX DU NORD (LA) Ed Montreuil - 23/11/19
 
 
Services
Services informatiques
Drim Info, la petite boîte d’informatique à la croissance à très haut débit
Territoire d'Arras
Créée en 2007 par Saïd Boukerdoune, la société informatique Drim Info a emménagé dans de nouveaux locaux à Saint-Pol-sur-Ternoise. Le nouvel espace de 160 m2 (un investissement de 160 000 euros) a permis d’aménager des bureaux et un espace show-room pour le matériel. Si les travaux de réseaux et de maintenance informatique représentent l’activité la plus importante de Drim Info, la téléphonie (fixe, mobile et internet), et surtout la protection des données sont en pleine expansion. "On a énormément de demandes dans ce domaine de la RGPD. Nous disposons de la certification ISO 27001, gage de qualité. Beaucoup d’entreprises font appel à nous pour sécuriser et crypter leurs données", précise Saïd Boukerdoune. Après des recrutements sucessifs, la société compte à présent 8 personnes.
VOIX DU NORD (LA) Ed Arras - DERIEUX David - 24/11/19
 
 
Services aux particuliers
Domi’sim bientôt liquidée, 34 emplois menacés
Dom'sim (34 salariés), société de services à la personne située à Eu et intervenant jusqu’à Baromesnil, Longroy ou encore Saint-Quentin-Lamotte, emploie des auxiliaires de vie et propose d'autres prestations comme du jardinage, de la garde d'enfants et du soutien scolaire. En raison d'impayés, elle devrait fermer ses portes le 6 décembre, date de la prochaine audience à laquelle la liquidation sera vraisemblablement prononcée. Ce vendredi 22 novembre, le tribunal de commerce de Dieppe lui a accordé un délai de deux semaines pour qu'elle reclasse ses clients dans d'autres structures.
COURRIER PICARD (LE) - HEBRAS Jérémy - 23/11/19
 
 
Transports-Logistique
Transport ferroviaire
Une filiale de la SNCF va ouvrir une autoroute ferroviaire entre Sète et Calais
L'opérateur ferroviaire Viia, filiale de SNCF Logistics, va lancer une nouvelle liaison entre Sète et Calais, à la demande de l'armateur danois DFDS et du transport turc Ekol. Son démarrage est prévu mi-décembre avec quatre trains par semaine, soit huit allers-retours, afin de transport les semi-remorques arrivant de Turquie et destiné à la Grande-Bretagne.
ECHOS (LES) - VIALATTE Hubert - 25/11/19
 
 
Des avancées sur les rails
Territoire d'Amiens
Ce vendredi 22 novembre, Alain Gest, président d'Amiens Métropole, a rencontré le nouveau patron de la SNCF, Jean-Pierre Farandou. A cette occasion, l'élu a transmis les doléances des clients de la SNCF à Amiens ou Longeau (vétusté des locaux, retard de train à répétions, trains bondés, etc.). Les travaux du futur barreau TGV Roissy-Creil était également à l'ordre du jour. Alain Gest s’est également plaint de la nette diminution du nombre de trains en gare TGV Haute-Picardie, notamment en direction de Lille. De son côté, la SNCF s'est engagée à créer, début 2020, un poste contrôle opérationnel basé à Paris et uniquement réservé à la gestion des trains picards. Par ailleurs, il y aura des trains plus longs pour Paris à compter du 15 décembre. Enfin, des aménagements à Longueau et des travaux sur le pont Barni sont prévus.
COURRIER PICARD (LE) - BERGER Christophe - 25/11/19
 
 
Transport fluvial / Port
Canal Seine-Nord : Macron grave dans le marbre l'engagement de l'Etat
Ce vendredi 22 novembre 2019, le président de la République s'est rendu à Nesle où il a signé avec les autres partenaires une convention financière fixant de manière définitive la participation de l’Etat au projet du Canal Seine Nord Europe, à savoir 1,1 Mds €. Ce document prévoit également la création d'une société de projet, régionale, avant le 1er avril 2020, qui assurera la gestion du canal au quotidien.
COURRIER PICARD (LE)-VAINFOS.FR - FLUCKIGER Philippe-CARLIER Daniel - 23/11/19
 
 
Logistique
Avec Magnapark 2, Gazeley GLP marque son intérêt pour Actiparc
Territoire d'Arras
Jeudi, Gazeley, le géant européen de la logistique passé sous le contrôle du groupe international GLP depuis 2017, a inauguré sa nouvelle plateforme logistique Magna Park 2, sur le parc d’activité Actiparc, à Saint-Laurent-Blangy. Après un premier bâtiment dans cette zone, Gazeley a construit et livré un entrepôt de 25 000 m2, qui est prêt à être louer et proposant aussi des espaces de bureaux sur deux étages. Par ailleurs, un troisième bâtiment de Gazeley accueillera plusieurs entreprises de logistiques au printemps 2020. Les travaux pour cette nouvelle base de 50 000 m2, vont démarrer.
VOIX DU NORD (LA) Ed Arras - ANDRE Nicolas - 25/11/19
 
 
Environnement/Développement durable
Déchet
Des déchets électriques en feu à l’usine Paprec
Territoire de Senlis
Ce samedi, un incendie s'est déclarée sur le site de l’usine de recyclage Paprec à Pont-Sainte-Maxence. Près de 200m3 de déchets de petit électro-ménager et de piles en lithium ont été détruits. Même si elle n'est pas classée Seveso, l'usine est une installation classée pour la protection de l'environnement et doit donc respecter la réglementation. De ce fait, le préfet de l'Oise a décidé d’arrêter les activités liées au traitement des déchets d’équipements électriques et électroniques (D3E) afin que l’entreprise accomplisse les travaux de sécurisation indispensables.
COURRIER PICARD (LE) - 24/11/19
 
 
Tourisme-Loisirs
Tourisme vert
Le parc naturel de loisirs de la Vallée Carreau se dévoile
Territoire de Béthune
Située à cheval sur les communes d’Auchel, Lozinghem, et Marles-les-mines, la friche minière de la Vallée Carreau comprend 3 terrils aujourd’hui noyés sous la végétation. Dans le cadre de sa trame verte et bleue, la communauté d’agglomération souhaite aménager cette friche en un espace naturel de loisirs, avec notamment la création de belvédères. Le projet est estimé à 1 M€ HT, et devrait se concrétiser d’ici fin 2021. Explications.
VOIX DU NORD (LA) Ed Béthune - MULLER Ruben - 23/11/19
 
 
Loisirs
Du "free roaming" bientôt en ville, la réalité virtuelle repousse ses limites
Territoire de Lille
Une salle de "free roaming", comprendre de déplacements libres en réalité virtuelle, ouvrira à Lille début 2020. Elle pourra accueillir 4 participants sur 35 m2 pour une immersion dans l'univers des Mayas. Voilà ce qu'annonce Bastien de Beuvand, cofondateur de DreamAway dont l'ambition est de "révolutionner le secteur du divertissement". L'entreprise, qui vient de poser ses casques sur 300 m2 au 150 de la rue Pierre Mauroy promet un développement rapide, collaboratif, grand public de la "VR" sur la base de jeux plutôt faciles à prendre en main, évolutifs et exclusifs, gérés en partenariat avec les studios de production de contenu. La valeur ajoutée va se retrouver également dans l'accompagnement personnalisé.
VOIX DU NORD (LA) Ed Armentieres - SEGHI Patrick - 23/11/19
 
 
 
 
Retrouvez l’ensemble des produits d’études et de veilles sur notre site :
hautsdefrance.cci.fr
Pour vous désabonner de cette revue de presse, cliquez ici.  /  Demander un article
Conformément à la Loi Informatique et Libertés du 06/01/1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant et d'opposition à leur traitement. Si vous souhaitez l'exercer, vous pouvez écrire à infodoc@hautsdefrance.cci.fr en indiquant vos nom, prénom, adresse, email. Pour connaître notre politique de protection de vos données personnelles, connectez-vous sur le site hautsdefrance.cci.fr, rubrique « mentions légales » en bas de page.